»

Déc 01 2011

Test d’Ubuntu 11.10 Oneric Ocelot

Bonjour à tous, dans mon premier test d’OS je vais vous présenter la dernière version d’Ubuntu à savoir la version 11.10, nom de code Oneiric Ocelot. Cette version d’ Ubuntu est sortie le 13 octobre 2011 et utilise la version 3.0.0 du noyau de Linus Torvald.

Dans cette version Gnome est livrée avec l’interface Unity, qui est l’interface par défaut d’Ubuntu depuis la version 11.04, mais vous pourrez facilement installer l’interface Gnome-shell (Gnome 3) via la logithèque.

Aspects Graphique :

Bureau d'Ubuntu 11.10

Bureau d'Ubuntu 11.10

Lorsque vous appuyez sur la touche Windows de votre clavier ou lorsque que vous cliquez sur le logo Ubuntu en haut à gauche de l’écran, vous lancez le Dashboard, qui vous permets de lancer les logiciels installés sur votre machine.

Dashboard

Dashboard

Remarquons aussi la refonte de la logithèque

Logithèque

Logithèque

Et aussi les paramètres systèmes qui me font rappeler un peu à ceux d’un certain OS de chez Apple…

Paramètres systèmes

Paramètres systèmes

Et pour finir vous pouvez voir que l’on peut installer la dernière version de Gnome via la logithèque:

Installation de Gnome Shell

Installation de Gnome Shell

 

Une fois GNOME Shell installé vous n’avez qu’a vous déconnecter de votre session et de lancer GNOME à la place d’Unity3D en cliquant sur l’engrenage à coté de votre nom dans le gestionnaire de session.

Et voilà vous êtes sous Gnome 3 !

Bureau de Gnome 3

Bureau de Gnome 3

Dashboard de Gnome 3

Dashboard de Gnome 3

Aspects Techniques :

Pour Ubuntu j’ai le malheur de posséder un ordinateur portable utilisant la nouvelle technologie Intel, le Sandy-Bridge, mon ordinateur possède donc deux puces graphiques.
Une puce graphique Intel et une carte graphique Nvidia Geforce 540M, autant vous dire que sous Ubuntu je n’ai pas besoins de la carte NVIDIA, mais seulement de la puce Intel.

Hors Ubuntu ne reconnaît par défaut que la puce NVIDIA et ne gère pas le changement de système graphique en fonction de l’utilisation.

Heureusement : le projet Bumblebee ironhide nous permet de pallier à ce problème, son installation est simple et vous permet de désactiver la carte NVDIA au démarrage de votre machine.

Malheureusement cela fait Freezer ma machine au démarrage d’Ubuntu… J’ai donc opter pour une désactivation manuel de la carte NVIDIA après le lancement de la session Ubuntu. C’est un peu contraignant mais au moins cela fonctionne.

Mais cela provoque chez moi des freezes intempestifs du système.

Pour tout le reste (Wifi, BT, raccourcis clavier pour le son et la luminosité) tout fonctionne sans problèmes.

Par contre la mise en veille en baissant l’écran de mon portable ne fonctionne pas (mais cela dépend de votre ordinateur).

Aspects logiciels :

Cette dernière version d’Ubuntu est livrée avec la suite LibreOffice (Fork d’OpenOffice), la version 7 de Firefox et nouveauté le client mail Evolution est remplacé par Thunderbird en version 7.0.1. On retrouve aussi Banshee comme lecteur audio et Shotwell en visionneuse d’image.

Mon avis:

Pour l’instant je trouve cette version d’Ubuntu particulièrement fonctionnelle et stable (pour ceux qui n’ont pas de Sandy Bridge), l’utilisation de Gnome 3 est agréable et je la recommande par rapport à Unity.

Je reviendrais sur cet article, au fur et à mesure de mes découvertes de ce nouvel OS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *